L’effet « Angelina Jolie » est maintenant confirmé

Jusqu’à présent, l’affirmation selon laquelle les comportements des vedettes en matière de santé influaient sur les comportements des consommateurs n’était qu’une hypothèse. Dans ce cas, la question était de savoir si les femmes étaient prêtes à se lancer dans une chasse aux gênes pour vérifier si elles risquaient fortement d’être frappées d’une maladie particulière, comme le cancer du sein, l’élément de motivation étant Angelina Jolie.