De l’importance d’une conversation sur les soins de fin de vie avec nos proches

Durant la période des vacances, beaucoup de gens ont probablement eu avec leurs proches des conversations sur des sujets importants. Il serait étonnant toutefois qu’ils aient discuté des dispositions à prendre si jamais ils ne pouvaient plus un jour s’exprimer ou prendre de décisions.

Les patients en fin de vie ne bénéficient peut-être pas des meilleurs soins possible

Notre système de santé est encore largement organisé autour des soins actifs (les soins d’urgence) et de « l’impératif thérapeutique », qui consiste à « réparer », lorsqu’une personne est malade, tout ce qu’on peut.